LA MICROBRASSERIE PIT CARIBOU : VIENS BOIRE UN COUP !

LA MICROBRASSERIE PIT CARIBOU : VIENS BOIRE UN COUP !


[Article 8/10 de la série de la Route des bières de l’Est. Article précédent ici !]

Depuis 2007 en Gaspésie, on brasse à la microbrasserie Pit Caribou des bières qui font jaser. Située à l’Anse-à-Beaufils, c’est là que vingt-cinq employés s’affairent à créer autant de produits qui demeurent des classiques que de concoctions extraordinaires imaginées par Francis Joncas, le propriétaire.

Le 11 avril dernier, l’équipe des Bars tendres terminait sa journée sur la Route des bières de l’Est au pub de Percé, en compagnie de Roch Côté, directeur des ventes de l’entreprise gaspésienne. Le pub n’est pas au même endroit que la microbrasserie, mais ça se fait en quinze minutes en voiture. Si vous vous rendez uniquement à la micro, vous pourrez passer à leur petite boutique pour faire vos provisions (produits en bouteilles), et il y a également une terrasse sur le bord de mer.

Ceci dit, au pub, vous pouvez déguster leur sélection de bières en fût, qui inclut quelques fois des exclusivités, des bières invitées ou encore des importations privées. On en jasait dans un article précédent, mais Pit Caribou fête ses dix ans cet été. Pour l’occasion, une nouvelle bière a été créée, laquelle sera juste à point l’an prochain, parce qu’elle est en train de maturer en fût de chêne ! Celle qui a été brassée pour les neuf ans, quant à elle, est maintenant disponible, et on a eu le plaisir d’en déguster une bouteille avec Roch ce soir-là. Il s’agit de la Neuvain, un fabuleux assemblage de bière de blé vieillie en barrique de whisky, une bière sûre vieillie en barrique de pinot noir et d’une berliner weisse vieillie avec des pêches. Très complexe, d’une couleur orangée et voilée, vous y décèlerez des flaveurs d’abricots ou de pêches.

C’est autour d’une table de ce pub qui opère pour son quatrième été que Roch nous partageait l’histoire du nom Pit Caribou. Il parait que Francis a toujours trippé sur Les Belles Histoires des pays d’en haut, ce téléroman canadien d’ailleurs aujourd’hui revisité avec Les pays d’en haut, quarante-cinq ans plus tard… Francis a tous les coffrets : c’est un vrai fan. Et pour les familiers de la série, eh oui : on y retrouve le personnage de Pit Caribou, et c’est vraisemblablement de là que lui est venu l’idée du nom ! On a même appris que le logo est inspiré d’une vraie photo de Pit, mais agrémentée de quelques modifications.

Des bières qu’on aura goûté ce soir-là, Audrey Rose a bien aimé la Pale Ale anglaise, dont les arômes floraux, mais aussi de biscuit Graham et de cerise confite, l’ont séduite. Sinon, avez-vous mis la main sur une Kombu Royale ? Il vous faut ça. Ça ne fait pas longtemps qu’elle a été embouteillée : c’est un porter impérial aux algues Kombu Royal (Océan de saveurs). La production d’algues vient de tout près, soit de Sainte-Anne-des-Monts. Pour ce qui est de la Brett saison IPA, elle sera de retour, mais pour plus de cinquante caisses cette année ! Faque ça va donner un peu plus de temps pour mettre la main dessus… Sinon, la plusse nouvelle nouvelle, c’est l’arrivée de la bière La Flore du Québec, une bière 100 % québécoise, sur laquelle Francis Joncas travaille depuis quelques temps, entre autres parce qu’il a fallu isoler une levure sur un cerisier sauvage en Gaspésie. Cette dernière a été élaborée en collaboration avec le Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM) à Rimouski.

La micro

Le lendemain matin, juste avant de reprendre la route en direction de Carleton-sur-mer, on est allé voir ça, cet espace de brassage-là, à la microbrasserie. On y a d’ailleurs fait la connaissance de Pascal Thériault, nouveau brasseur dans l’équipe de Pit Caribou depuis 2014. Avec plus de vingt ans d’expérience dans plusieurs microbrasseries du Québec, ce dernier participe désormais au brassage de plus de 600 000 litres de bière par année. Le but en 2017 ? Brasser 900 000 litres !

 

Les bières de Pit Caribou sont distribuées pas mal partout au Québec. Avec 900 points de vente et un distributeur juste pour l’Est du Québec, je pense que c’est quand même pas mal. On ne savait pas non plus, mais il y a aussi un entrepôt à Belœil. Pour vrai, y’en a du stock ! C’est la microbrasserie comportant les plus gros fermenteurs (c’est haut !) qu’on aura vu au cours du voyage. Du volume, il y en a. C’est 3000 litres de bière qui sont embouteillés en une journée. L’entrepôt est immense, et c’est même réfrigéré, ce qui permet un meilleur contrôle de la température (le but étant que la bière subisse le moins de changement de température entre les déplacements jusqu’à votre frigo). Et que dire du chai… On en a même profité pour faire un photo shoot (hahaha). Non mais pour vrai, on était juste impressionné, parce que non seulement c’était beau, mais il y avait vraiment beaucoup de barils, et ça sentait bon (haha). Et aussi, Roch nous disait qu’ils songent augmenter la capacité du chai. C’est très excitant.


On a raté Francis, qui était de passage en France pendant notre route des bières, mais on le salue, et on suit de près son travail, parce que maususse qu’il en fabrique des idées folles, pis on aime ça.

Pub Percé : 182, route 132 Ouest, Percé
Microbrasserie : 27, rue de l’Anse, Anse-à-Beaufils

Pub Montréal : 951 Rachel Est, Montréal

C.P. : Audrey Rose

Partager l'article

One thought on “LA MICROBRASSERIE PIT CARIBOU : VIENS BOIRE UN COUP !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *